PHYSAFIMM

PHYSAFIMM La phytostabilisation, méthodologie applicable aux friches industrielles métallurgiques et minières (2009-2013)

Contact: Olivier Faure (ofaure @ emse.fr)

Les partenaires :
ENSM-SE, ICF-Environnement (Groupe ICF-IRH), Université JeanMonnet, Undusteel France (Groupe Arcelor Mittal), Université d’Auvergne, Université Blaise, Pascal, INRA-Bordeaux

Le financement :
478keuros. ADEME, ENSM-SE, ICF-IRH, UJM, Industeel Loire, Université d’Auvergne, Université Blaise Pascal, Université de Bordeaux.

Résumé
Le  contenu  en  Eléments  Traces  Métalliques  (ETM)  des  crassiers  de  sites miniers ou  métallurgiques est considéré aujourd’hui avec inquiétude. Le projet PHYSAFIMM définit une méthodologie de  stabilisation par phytomanagement qui poursuit  trois  objectifs  visant  à  limiter  transferts  et  flux  d’ETM:  i)  installer une végétation si possible moins contaminante que  la  végétation spontanée de ces friches ; ii)  obtenir un taux de  couverture  capable  d’empêcher  l’érosion par ruissellement  et  par  le  vent; iii) accroître l’évapotranspiration et la réserve utile du sol pour diminuer les flux vers la nappe phréatique. Deux  paramètres  sont étudiés: le  choix  des  espèces semées (spécifiques  des  sites  métallifères,  M2, ou non spécifique, M1, ou la colonisation spontanée, 0M) et l’addition d’amendements organiques à faible coût (Matières d'Intérêt Agronomique issues du Traitement des Eaux, MIATE,  et Bois Raméal Fragmenté, BRF). Le  projet  suit l’impact  du  parcours  cultural  semence/amendement  sur  le  transfert  des ETM, sur  la dynamique de la végétation et la construction d’un sol. La principale limitation de l’expérience PHYSAFIMM tient  au pH  très  élevé des  eaux des crassiers métallurgiques, qui  diffère  fortement  de  celui  des  sites miniers. Tous types d’amendement confondus (BRF, MIATE ou sans amendement), il n’y a que très peu de différences  significatives  dans  le  transfert  des  ETM  vers  le système  foliaire  des  communautés  végétales formées  à  partir  des ensemencements  0M ,M1etM2. Dans ce contexte de pH fort, seuls les ETM susceptibles de former des oxyanions (Mo,Al,Cr) présentent une phytodisponibilité significative. Le parcours cultural MIATE/semis optimisé(M2) est un succès. L’abondance en ETM ne constituant pas un facteur limitant l’installation d’un couvert végétal,  le recouvrement atteint  95%ce qui réduit de cinq  à  dix fois les flux et transferts aériens. La construction d’un sol, observable par la présence d’un début de litière, reste embryonnaire en termes pédogéochimiques mais suffisante pour abaisser le flux d’eau vers la nappe, avec un gain sur l’infiltration efficace estimé à20–25%.
Visualiser le fichier «Physafimm flyer.pdf» en ligne

Communication en lien avec le programme

Le rapport d'activité du programme Physafimm est disponible sur le site de l'ADEME

Référence :
Bouchardon J.L.,Faure O., Lespagnol G., Moutte J., Guy B., Mimoun D.,Graillot D., Paran F., Croze V., Athénol J.D.,Ferrando B., Boisson J., Perret S., Hitmi A.,Verney P., Moussard Gauthier C., Ledoigt G., Goupil P.,Sac C., Mench M.– PHYSAFIMM: la phytostabilisation, méthodologie applicable aux friches industrielles, métallurgiques et minières, 2014, Rapport final. ADEME, Octobre 2014, ADEME,pp 158.

Autres communications

  •  Croze V. (ICF-Environnement),  Perret S. ( Industeel-France),  Lavrastre V. (UJM),  Faure O. et Bouchardon J. L. (ESMS-SE) :(2012).  Le crassier métallurgique de Châteauneuf, un site-atelier pour 3 thématiques complémentaires: Bio Indication de la contamination, transfert potentiel vers la nappe alluviale, réhabilitation des friches. Premières journées techniques du Réseau « Les sites ateliers : nouveaux outils pour la recherche et le développement sur les sites pollués ». Roubaix, 10-11 mai 2012.
  • Le Guédard, M., Faure, O. & Bessoule, J-J.(2012) – Early changes in the fatty acid composition of photosynthetic membrane lipids from Populus nigra grown on a metallurgical landfill. Chemosphere, 88, 693-698.
  • Remon,E., Bouchardon, J-L., Le Guédard, M., Bessoule, J-J, Conord, C. & Faure O. (2013). Are plants useful as accumulation indicators of metal bioavailability? Environmental Pollution, 175, 1-7.
  • Pauget, B., Gimbert, F., Coeurdassier, M., Crini, N., Pérès, G., Faure, O., Douay, F., Hitmi, A., Beguiristain, T., Alaphilippe, A., Guernion, M., Houot, S., Legras, M., Vian, J-F, Hedde, M., Bispo, A., Grand, C., de Vaufleury, A. (2013) - Ranking field site management priorities according to their metal transfer to snails. Ecological Indicators, 29, 445-454.
  • Hattab, N., Soubrand, M., Guégan, R., Motelica-Heino, M., Bourrat, X., Faure, O. & Bouchardon, J-L. (2014). Effect of organic amendments on the mobility of trace elements in phytoremediated technosoils: role of the humic substances. Environmental Science and Pollution Research, 21, 10470-10480.
  • Hattab, N., Motelica-Heino, M., Faure, O. & Bouchardon, J-L. (2015). Effect of fresh and mature organic amendments on the phytoremediation of technosols contaminated with high concentrations of trace elements. Journal of Environmental Management, 159, 37-47.
  • Pauget, B., Faure, O., Conord, C. Crini, N. & de Vaufleury, A. (2015) – In situ assessment of phyto and zoophytoavailability of trace elements: A complementary approach to chemical extraction procedures. Science of the Total Environment, 521-522, 400-410.

Publié le 25 juin 2016